intuitif

intuitif

intuitif, ive [ ɛ̃tɥitif, iv ] adj.
• 1480; du rad. de intuition
1Qui a les caractères, qui est le résultat d'une intuition. Connaissance intuitive (opposé à discursif, scientifique) . Cela ne s'explique pas, c'est intuitif.
2(fin XIXe) Qui fait ordinairement preuve d'intuition. « les esprits logiques et les esprits intuitifs » (Carrel). Être intuitif en affaires. Subst. C'est un intuitif.
⊗ CONTR. Déductif, discursif.

intuitif, intuitive adjectif (de intuition) Qui procède par intuition ; que l'on a par intuition : Connaissance intuitive.intuitif, intuitive (synonymes) adjectif (de intuition) Qui procède par intuition ; que l'on a par intuition
Contraires :
- déductif
intuitif, intuitive adjectif et nom Qui pressent les choses au lieu de les découvrir en raisonnant.

intuitif,ive
adj. (et n.)
d1./d Qui provient de l'intuition. Connaissance intuitive.
d2./d Qui a une faculté d'intuition développée.
|| Subst. Un intuitif, une intuitive.

⇒INTUITIF, -IVE, adj.
A. — Qui est objet d'intuition, participe à l'intuition ou s'accompagne d'intuition. Anton. analytique, discursif, réflexif. Certitude, entrevision, idée, jugement, perception, principe, saisie intuitive. La scolastique avait admis, comme Locke, l'évidence intuitive et l'évidence démonstrative (COUSIN, Hist. philos. XVIIIe s., 2, 1829, p. 468). Le sentiment vraiment métaphysique et intuitif de Malebranche, tout opposé aux raisons de l'autre, fortement logiques, déduites et rangées (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 251) :
1. Il n'est d'autre connaissance qu'intuitive. La déduction et le discours, improprement appelés connaissances, ne sont que des instruments qui conduisent à l'intuition.
SARTRE, Être et Néant, 1943, p. 290.
Spécialement
PÉDAG. Méthode intuitive. Qui s'adresse aux sens de préférence à la mémoire, à la réflexion. (Ds. Ac. 1935).
THÉOL. Théologie, vision intuitive. Les bienheureux ont la vision intuitive de Dieu (Ac.). Seule la vision intuitive de Dieu aperçu en lui-même, per essentiam, nous comblerait (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 181).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Servir de cadre à l'accentuation dans le savoir tantôt de la mysticité, tantôt de la rationalité, de l'intuitif ou du réflexif, de l'empirique ou du conceptuel (Traité sociol., 1968, p. 127).
B. — Qui est doué d'intuition. Esprit, génie, sentiment intuitif; âme, imagination intuitive. Par moi-même, je serais intuitif, voyant, divinateur (AMIEL, Journal, 1866, p. 133). Une intelligence vive, primesautière, plus intuitive que logique, curieuse de tout (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 282) :
2. ... j'ai distingué deux sortes d'esprits mathématiques, les uns logiciens et analystes, les autres intuitifs et géomètres. Eh bien, les analystes aussi ont été des inventeurs.
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 30.
Intuitif de. Intuitif, à un degré exceptionnel, de la composition intime de la matière, eau, terre, pierre ou air, il [Monet] est, par excellence, le peintre (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1923, pp. 73-74).
Intuitif en. Son génie est intuitif en affaires; c'est le grand-référendaire des loups-cerviers qui dominent la place de Paris (BALZAC, Mais. Nucingen, 1838, p. 646).
Emploi subst. Personne qui a beaucoup d'intuition (v. ce mot C). Ces prétendus intuitifs, Alexandre, César, Christ, Napoléon ont été très réceptifs, réflexifs (MICHELET, Journal, 1845, p. 605). Il est aussi logicien qu'intuitif. Il [un ingénieur] « sent » la matière autant qu'il en examine la composition ou les réactions (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 155) :
3. ... les uns aiment mieux traiter leurs problèmes « par l'analyse », les autres « par la géométrie ». Les premiers sont incapables de « voir dans l'espace », les autres se lasseraient promptement des longs calculs et s'y embrouilleraient. Les deux sortes d'esprits sont également nécessaires aux progrès de la science; les logiciens, comme les intuitifs, ont fait de grandes choses que les autres n'auraient pas pu faire.
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905p. 15.
REM. Intuitivité, subst. fém. Aptitude à l'intuition. Encore faut-il distinguer ici deux sortes d'intuitivité. L'une est compréhension large et unifiante (...) l'autre est impressivité fine et pénétrante parfois, mais toujours limitée (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 634).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1480 « caractérisé par la connaissance immédiate » (Baratre infernal ds DELB. Notes mss); 2. 1845 « personne dont l'intuition est la faculté maîtresse » (MICHELET, loc. cit.). Dér. sav. du lat. intuitus « coup d'œil, regard, vue ». Fréq. abs. littér. : 217. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 114, b) 79; XXe s. : a) 183, b) 672.
DÉR. Intuitivement, adv. a) Théol. Par la vision intuitive. Voir Dieu intuitivement (Ac.). b) De façon intuitive. Savoir intuitivement que... C'est (...) l'esprit de finesse qui débrouille intuitivement les logogriphes, et distingue les faux synonymes confondus par à-peu-près (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 188). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. a) 1599 théol. « par la vision intuitive » (J. DE MONTLYARD, Sermons de Panigarole, 542 ds DELB. Notes mss), b) 1731 [date d'éd.] philos. « d'une manière intuitive » (FÉNELON, LAMI, BOULAINVILLIERS, Réfut. de Spinoza, p. 219); de intuitif, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 27
BBG. — QUEM. DDL t. 13 (s.v. intuitivement); 10 (s.v. intuitivité).

intuitif, ive [ɛ̃tɥitif, iv] adj.
ÉTYM. 1480; dér. sav. du lat. scolast. intuitus, de intuitum, supin de intueri. → Intuition.
1 Didact. (philos.). Qui est objet d'intuition. || Vérité intuitive.Relig. || Vision intuitive de Dieu. || Vie intuitive (→ Ascèse, cit. 3).
Qui a les caractères, qui est le résultat d'une intuition. || Avoir la conscience intuitive de sa propre existence. Direct. || Connaissance (cit. 2) intuitive, connaissance discursive, et rationalisme (→ Inconnaissable, cit. 1).
1 Ne m'avouerez-vous pas que vous êtes moins assuré de la présence des objets que vous voyez, que de la vérité de cette proposition : Je pense, donc je suis ? Or, cette connaissance n'est point un ouvrage de votre raisonnement, ni une instruction que vos maîtres vous aient donnée; votre esprit la voit, la sent et la manie (…) elle vous est (…) une preuve de la capacité de nos âmes à recevoir de Dieu une connaissance intuitive.
Descartes, Lettre à Newcastle, 1648.
2 Chez moi l'observation (des hommes) était déjà devenue intuitive, elle pénétrait l'âme sans négliger le corps; ou plutôt elle saisissait si bien les détails extérieurs, qu'elle allait sur-le-champ au delà (…)
Balzac, Facino Cane, Pl., t. VI, p. 66.
Cour. || Cela ne s'explique pas, c'est intuitif !
2 (1845, Michelet). Cour. (Personnes). Qui est apte à penser par intuition plutôt que par raisonnement; qui fait ordinairement preuve d'intuition dans la vie courante, dans ses rapports avec autrui. || Personne intuitive, esprit intuitif. || On prétend traditionnellement que la femme est plus intuitive que l'homme. || Il est très intuitif en affaires.
3 Parmi les savants, on rencontre deux formes d'esprit, les esprits logiques et les esprits intuitifs. La science doit ses progrès à l'un comme à l'autre de ces types intellectuels. Les mathématiques, quoique de structure purement logique, emploient néanmoins l'intuition. Parmi les mathématiciens, il y a des intuitifs et des logiciens, des analystes et des géomètres.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, IV, II.
4 (…) si peu intuitive qu'elle fût, elle avait pourtant deviné de prime abord qu'ils avaient en commun bien des rancunes et des illusions.
J. Green, Léviathan, II, II.
N. || Un intuitif, une intuitive. || C'est un intuitif. || La distinction faite par Pascal entre esprit de finesse et esprit de géométrie est celle de l'intuitif opposé au logicien.
CONTR. Déductif, discursif.
DÉR. Intuitivement, intuitivisme, intuitiviste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intuitif — intuitif, ive (in tu i tif, ti v ) adj. 1°   Terme de théologie. Vision intuitive, voy. vision. 2°   Fig. Qui se perçoit par l esprit comme par une vue immédiate. Un et un font deux est une proposition intuitive, et non susceptible de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • intuitif — INTUITIF, [intuit]ive. adj. Terme de Theologie. Il n a guere d usage qu en cette phrase, La vision intuitive de Dieu. Par laquelle on exprime la vision de Dieu telle que les bien heureux l ont dans le Ciel …   Dictionnaire de l'Académie française

  • INTUITIF — IVE. adj. T. de Théol. Il se dit De la vision, de la connaissance claire et certaine d une chose. Les bienheureux ont la vision intuitive de Dieu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Intuitif — Intuition L intuition (du latin intuitio, désignant l action de voir une image dans une glace) désigne : un mode de connaissance, c est à dire une certaine faculté de l esprit, ou une proposition résultant d une telle faculté. L intuition… …   Wikipédia en Français

  • intuitif — adj. => Fin (002) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • INTUITIF, IVE — adj. T. de Théologie et de Philosophie Qui résulte de l’intuition. Les bienheureux ont la vision intuitive de Dieu. Connaissance intuitive. Certitude intuitive. En termes de Pédagogie, Méthode intuitive, Celle qui fait appel au sens plutôt qu’au… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • uitif — intuitif …   Dictionnaire des rimes

  • intuitive — ● intuitif, intuitive adjectif (de intuition) Qui procède par intuition ; que l on a par intuition : Connaissance intuitive. ● intuitif, intuitive (synonymes) adjectif (de intuition) Qui procède par intuition ; que l on a par intuition Contraires …   Encyclopédie Universelle

  • discursif — discursif, ive [ diskyrsif, iv ] adj. • XVIe; lat. scolast. discursivus, de discursus « discours » 1 ♦ Log. Qui tire une proposition d une autre par une série de raisonnements successifs (opposé à intuitif). Méthode discursive. Connaissance… …   Encyclopédie Universelle

  • ENSEMBLES (THÉORIE DES) - Théorie axiomatique — La théorie des ensembles fut créée par Georg Cantor à la fin du XIXe siècle. Cependant, le caractère extrêmement général et abstrait de la notion d’ensemble permit de produire des paradoxes rendant la théorie contradictoire (cf. théorie… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”